L’origine de la bière remonte à la préhistoire. Elle est le « pain liquide » de l’époque, fabriquée avec des graminées sauvages et un peu d’eau.... Histoire de la bière

L’origine de la bière remonte à la préhistoire. Elle est le « pain liquide » de l’époque, fabriquée avec des graminées sauvages et un peu d’eau.

Selon Hérodote, le dieu civilisateur de l’Égypte, Osiris avait fait don aux fils de Pharaon de l’orge et froment germé.

Le processus de fabrication archaïque donnait lieu à des variations de goût les plus probables. Cette première bière portait le nom de « Zythum » ou « Curmi ».

Les mésopotamiens possédaient de véritables brasseries, les Germains et les Gaulois développa la Cervoise. Le brassage apparut alors comme une activité typiquement féminine et familiale.

Charlemagne mis en avant cette boisson en intégrant dans le capitulaire De villis que sa fabrication devait émaner d’experts et sa commercialisation placée sous l’égide seigneuriale.

A l’époque du moyen age, l’arrivée de monastères permit le développement des brasseries à l’encontre des productions familiale. Le goût de la bière se modifia avec l’ajout de nouveaux ingrédients comme le « gruyt », un mélange de plusieurs plantes séchées permettant une meilleure fermentation, conservation ainsi que l’amélioration des arômes.

A la même époque l’utilisation du houblon apparut concurrençant le gruyt.

Lors de la renaissance le désir de maitriser le processus de cette fabrication entraina l’utilisation de levures non spontanés dans le moût et en laissant fermenter dans de grandes cuves à de hautes températures. La bière devint alors plus forte et plus raffinée.

Avec un prix plus abordable que le vin et plus pure que l’eau de l’époque sa consommation se développa dans toute l’Europe et le commerce international commença. Les taxes furent misent en place permettant un gain d’argent important.

Avec la révolution Française et l’empire napoléonien l’ère de la libre entreprise et du capitalisme apparut, en parallèle l’avènement de la vapeur, des chemins de fer et des évolutions technologiques permirent l’évolution du marché brassicole, tels que nous le connaissons aujourd’hui.

L’apparition du foudre et du tonneau par les Gaulois permit un transport plus aisé de la bière. Il faudra attendre jusqu’en 1907 pour voir disparaître les charrues remplis de tonneaux de bière pour les premiers camions tractés par de puissants chevaux. Les brasseries devaient donc disposer de grandes écuries afin de transporter leur bières. Le conditionnement se développa dans le même temps entrainant une augmentation de la consommation de la bière

Les expositions universelles (Anvers en 1894 et Bruxelles en 1897) mirent la bière à l’affiche sur tous les continents. La propagande avec les premières affiches, décors et verres s’installa. Ce fut également le temps des grandes revendications ouvrières (journée de huit heure et semaine de 48 heures) qui donna un coup à l’industrie de la bière.

A partir de 1900 les brasseurs du nord de la France avec la Belgique luttèrent contre les pressions des viticulteurs français bien décidés à définir le vin comme la boisson nationale.

Une histoire de bière arseniquée en grande Bretagne porta le coup de grâce à la production de la bière. Elle apparut alors comme une simple boisson rafraichissante (image plus ou moins présente en fonction des régions française). Un renouveau de la bière fut permit grâce aux développements de la bière à fermentation basse mais l’arrivée de la grande guerre détruisit encore un peu plus ce marché affaibli.

L’arrivée de nouvelles boissons comme le thé et le café mit la bière un peu plus aux oubliettes.

En 1939 à Bruxelles, le premier salon international de la brasserie permit une démonstration de son dynamisme. La canette de bière en fer blanc apparut aux États-Unis en 1935. Avec la fin de la seconde guerre mondiale l’envie des consommateurs de rompre avec le passé poussa les fabricants de bière à développer de nouvelles saveurs, les bières spéciales firent alors leurs apparitions.

L’ouverture de micro-brasseries marqua la renaissance de la bière.

admin

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *